Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

Turbulences – festival rock toulousain

12 mai, 20h30 , Cultiz débarque au Bikini. C’était jeudi dernier.

Nous attendent au programme Misteur Valaire, The Inspector Cluzo et les HushPuppies.


La vidéo de la soirée par Cultiz :

La soirée est lancée par un petit groupe local The Gabelt, c’est leur première scène il me semble avoir entendu. Pas mal du tout alors. La salle frétille. Les gens sont chauds. En même temps, un peu d’humour, un bon chanteur et un groupe qui vit sa musique, ça ne peut que bien passer.
Les gens sont chauds donc. Et ils ne risquent pas de refroidir avec les deux groupes qui suivent. Jusqu’alors inconnus de notre équipe, Misteur Valaire et The Inspector Cluzo vont endiabler le Bikini pendant près de deux heures avant l’arrivée tant attendue de la tête d’affiche, les HushPuppies.

La révélation de la soirée : MISTEUR VALAIRE

Misteur Valaire se prépare. Nous les attendons de pied ferme au plus près de la scène, appareils photos bien en main. BIM BAM BOUM, le groupe débarque, c’est l’explosion dans la dizaine de jeunes québécois postés juste devant nous. Eux, ils n’échapperons pas à l’interview de fin de concert (cf vidéo). Car oui, Misteur Valaire, en dehors d’être la grande révélation de la soirée à nos yeux, viennent directement du Québec pour nous en mettre plein les tympans.
Un véritable show.  C’est ce que j’ai envie d’appeler des artistes complets.
Une musique sur des bases d’électro, parfois agrémentée de quelques airs jazzy à la trompette ou au saxo, parfois d’un flow hip hop comme on les aime. Cultiz est séduit. Mais si le spectacle n’était qu’auditif…
Que neni, chaque membre étant habillé de la même tenue, chacun portant sa propre couleur (à la façon de nos héros Powers Rangers), on comprend alors que rien n’est laissé au hasard dans ce groupe outre Atlantique. Ils ne sont pas simplement musiciens, ils sont artistes jusqu’au bout des orteils. Vous n’aurez qu’à taper leur nom sur youtube et une multitude de vidéos vous fera pénétrer dans leur monde un brin déjanté dont on est tombé amoureux. Mais pour commencer, Cultiz a ramené pour vous quelques images du concert accompagnées d’une petite interview volée.
Et pour couronner le tout, je vous donne rendez-vous sur leur site sur lequel leur album « Golden Bombay » est disponible gratuitement. Un cadeau à ne surtout pas négliger!

The Inspector Cluzo

C’est ensuite au tour de The Inspector Cluzo, 2 purs sudistes comme on les aime. Là encore une belle performance scénique, de la tchatche et de la musique, voilà ce que c’est Inspector Cluzo. Pourquoi de la tchatche ? Parce qu’il avait un message bien particulier à faire passer : « Il faut arrêter la musique de merde! Appuyer sur un bouton c’est pas de la musique ». Oui monsieur. Du bon rock, une bonne interaction avec le public et on se dit que ce début de soirée est vraiment énorme.

The Hushpuppies

La voilà enfin, la tête d’affiche, celle avec qui nous avons eu la chance de passer une petite heure plus tôt dans l’après-midi (Eh oui, vous en saurez plus bientôt). Cependant on en est déjà à plus de 2h30 de concert et énormément de personne ont fait l’impasse sur cette dernière partie. On se retrouve donc avec une salle à moitié remplie et avec un public pas très dynamique. Dommage car leur set (Nouvel album, The Bipolar Drift + quelques gros succès) est vraiment bon. On sent le groupe un peu frustré de ce manque de motivation des spectateurs. On était limite mal pour eux. Dommage…

Malgré tout, le Festival Turbulences aura tenu ses promesses! Vraiment une bonne soirée qui a atteint son apogée lors du passage de Misteur Valaire.

Photos par Alexandre Pommier